Partagez
Aller en bas
Messages : 1
Date d'inscription : 07/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Notre Dame des Landes

le Jeu 18 Jan - 17:45
Le gouvernement  a pris la décision de ne pas construire un nouvel aéroport à NDDL. Cette nouvelle est une victoire écologiste : le milieu naturel et agricole est sauvé.
Mais l'utopie sociétale que constituait la ZAD est remise en cause puisque les occupants qui ne sont pas propriétaires seront expulsés le 30 mars.
Cette décision apparait également comme une défaite de la démocratie ou tout au moins un déni de démocratie. En effet une consultation en juin 2016 a été favorable à la construction à 55 %. Si il y a eu discussion sur la périmètre de la consultation, la décision de hier n'en tient absolument pas compte. Le référendum de 2005 sur la traité européen a été lui aussi considéré comme sans importance mais pour le remettre en cause il y a eu un semblant de démocratie puisque c'est l'assemblée nationale qui a voté le traité de Lisbonne.
Dans le cas de NDDL nous sommes dans "le fait du Prince".
Vinci va être le grand gagnant de l'affaire puisque aucun travaux n' a été engagé et qu'il sera dédommagé pour rupture de contrat.
Enfin cette décision ne s'inscrit en rien dans un projet d'abandon des Grands Projets Inutiles. Les autres luttes en France risquent d'en subir les conséquences.
Je suis donc sceptique sur le fait qu'il faille crier victoire. Je redoute que le fait du prince deviennent, dans un emballage de concertations, la règle. je pense d'ailleurs au projet éolien à Redortiers : nous, Insoumis du 04, demandons un référendum mais comment ne pas rencontrer un public désabusé et pour lequel le vote ne servira à rien ? la situation est grave est la décision qui semble une victoire pourrait être en réalité une lourde atteinte à la démocratie et à la participation citoyenne aux décisions.
J'attends votre opinion sur mes remarques.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum